Matthieu Perret

Assurance obsèques et sociologie

Selon certains observateurs, la forte croissance du contrat obsèques a un lien important avec les évolutions sociologiques. Meilleures Assurances Obsèques s’est penché sur la question.

Un phénomène nouveau ?

Il existait déjà des contrats de prévoyance obsèques au début du XXème siècle, sous une forme légèrement différente puisqu’il s’agissait d’un simple placement d’épargne. Le capital était ensuite reversé à la famille après le décès, seule une partie de cet argent était alors dédiée aux frais d’obsèques.

Plus d’individualisme de nos jours ?

Dans le passé, les contrats d’assurance obsèques étaient principalement basés sur une solidarité de type professionnel ou  politique (corporations, confréries etc.). L’entraide était beaucoup plus présente et la prévoyance était davantage fondée sur un modèle communautaire.

De nos jours, les contrats sont plus d’ordre privé et restent dans un contexte individuel. L’aspect financier prime également sur les volontés. En effet, 8 contrats sur 10 sont actuellement des contrats en capital qui prévoient uniquement le financement des funérailles. Les testaments ou toute forme de solidarité communautaire se font beaucoup plus rares aujourd’hui.

Souscrire à une assurance obsèques permet aussi d’affirmer son autonomie financière vis-à-vis de ses proches. En effet, les souscripteurs souhaitent clairement ne pas être un poids pour leur famille.

Malgré l’individualité des souscripteurs, le contrat obsèques représente également un geste fort envers ses proches. Ce versement de capital obsèques au moment du décès prend peu à peu la forme d’un devoir parental.

La volonté de protéger financièrement sa famille reste la motivation première des souscripteurs actuels.

 

Financez vos obsèques à l'avance

* Champ obligatoire

  • >> Gratuit et sans engagement
  • >> Votre ou vos devis par email

confidentialite Confidentialité des données